SIMULATION DE FLUX ET MODELISATION 3D

L’intégralité d’une usine ne peut pas se mettre en équation… La simulation permet de reproduire à défaut de pouvoir calculer.

La simulation : Un outil d’aide à la décision.

La simulation, par l’utilisation d’un logiciel de simulation, est la science de créer sur ordinateur des modèles dynamiques et statistiquement exacts pour représenter le comportement de systèmes réels dans le but de les soumettre à une expérimentation prédictive. Ces expériences ou scénarios permettent de répondre à des questions du type ‘que se passerait-il si’ sans risque ou perturbation pour le système réel. La simulation à événements discrets fonctionne par modélisation des événements individuels qui se produisent à intervalles de temps donnés, en tenant compte des ressources, contraintes et de leurs interactions. Elle inclut également le caractère aléatoire et variable de la vie réelle. De cette façon, un modèle se comporte comme un processus réel, tel qu’une ligne de fabrication, un centre d’appels ou un système de manutention dans un centre logistique. Les processus qui intègrent variabilité, perturbations et interactions complexes sont idéaux pour la simulation.

Simulation de flux d’un magasin de stockage automatisé pour profilés aluminium & PVC

D’autres techniques pour évaluer des processus, tels que tableurs (Excel) et diagrammes de flux, ignorent souvent ces facteurs ou les traitent comme des moyennes.

Aussi, la simulation fournit des avantages significatifs par rapport à une expérimentation grandeur nature en termes de coûts, temps et répétabilité en présence de variabilité, perturbations et complexité. Prenez une ligne de production ou une unité hospitalière de traumatologie, puis imaginez-vous mener des expériences grandeur nature pour tester des scénarios du type ‘que se passerait-il si’. Ce serait au mieux peu pratique, au pire très dangereux.

La simulation est utilisée dans de multiples contextes :

• Amélioration continue et réorganisation d’installations existantes, pour tester des projets d’amélioration, les optimiser et quantifier leur retour sur investissement

• Investissement dans de nouvelles installations, pour tester des concepts, définir l’organisation cible (industrielle et logistique), justifier ou au contraire limiter au juste nécessaire les investissements, etc.

• Réflexions stratégiques notamment pour construire des plans directeurs

La simulation permet de répondre très précisément à de nombreuses questions telles que :

QUEL NOMBRE DE POSTES FAUT-IL PRÉVOIR ET COMMENT LES IMPLANTER ET LES RELIER ?

Quelles tailles de stock d’encours faut-il prévoir ?Quelle sera la cadence de sortie des îlots ?Quel sera le taux d’occupation des opérateurs ?Quel sera l’impact des aléas (pannes, rebuts, ruptures, etc.) sur la performance ?Comment la manutention doit-elle être organisée pour éviter les blocages et optimiser l’alimentation des postes ?Quelle réserve de capacité faut-il prévoir pour d’éventuelles augmentations de production?

Exemples de questions dans le cadre d’une réorganisation industrielle et logistique :

QUELLES ACTIONS FAUT-IL ENVISAGER POUR AMÉLIORER LA PRODUCTIVITÉ ?

Faut-il changer des équipements, en ajouter, modifier la gestion de production, ajouter du personnel ?Quel sera l’impact des actions sur les processus envisagées dans le cadre des programmes d’amélioration continue, 6-sigma, Lean manufacturing ?Que faut-il changer en cas d’évolution de la demande (mix et volume produits) ?

MISSIONS

[vc_masonry_grid post_type=”projects” max_items=”4″ element_width=”3″ grid_id=”vc_gid:1523289436672-2ed7e1bd-aaf8-2″]
error: Content is protected !!